Chercher 
Fondation Trésor Utrecht

Description de la végétation

Ce texte est le résumé d'une étude de la réserve Trésor. " The floristic composition and vegetation structure of the Trésor Reserve"(1998) par Renske C. Ek et autres. C'était la deuxième étude floristique de la zone. La première étude : 1996 Herbarium Division, Utrecht University and Orston, Cayenne (Cremers et autres). L'étude de 1996 se concentra surtout sur les basses terres de la réserve, l'étude de 1998 eut lieu sur les terres plus hautes.

Le long du tracé du profil géologique, depuis le point le plus haut (267 m.) jusqu'au point le plus bas dans la savane humide, se distinguent sept types de végétation:
Forêt de sommet de montagne Forêt sur collines aux pentes douces Forêt sur pentes abruptes Forêt temporairement inondée Forêt marécageuse Forêt de montagne isolée Savane humide
 Forêt de sommet de montagne  Forêt marécageuse
Forêt sur collines aux pentes douces     Forêt de montagne isolée
Forêt sur pentes abruptes Savane humide
Forêt temporairement inondée


top

Type de végétation I : Forêt de sommet de montagne

Ce type de végétation se trouve sur les terres plus élevées de la réserve Trésor. L'inclinaison du sol varie d'horizontale à 12º (21%) au bord du plateau. Le sol consiste d'une mince couche de terre fertile sur une couche dure de latérite. La disponibilité d'eau est limitée à cause de la mince couche supérieure et l'écoulement de l'eau vers les parties plus basses le long de la couche inférieure dure. Surtout pour les plantes qui ne s'enracinent que dans la mince couche de surface, la saison sèche est un problème; par conséquent le sous-bois est très peu fourni dans ce type de végétation.

La forêt est une " forêt d'un âge avancé " avec une régénération active ; des arbres de tous les âges ont été repérés. Quelques-uns très grands, peu d'arbres d'âge moyen et beaucoup d'arbres jeunes et de plants.

La canopée est très inégale et atteint de 30 - 35 mètres de haut top

Type de végétation II : Forêt sur collines aux pentes douces

Ce type de forêt se trouve sur des collines aux pentes variant de 4º à 18º (7-32,5%) sans couche dure latéritique dans le sol. à une profondeur de 60 cm il y a une couche partiellement imperméable de sol ferrugineux si bien que la profondeur du sol utilisable pour les plantes est limitée.

La disponibilité d'eau est meilleure que dans le cas du type de végétation I, mais la couche dure limite les possibilités de stockage d'eau; un surplus d'eau s'écoule le long de la couche dure aux parties plus basses de sorte que pendant la saison sèche, les terres plus basses peuvent être plus humides que les terres plus hautes.

Cette forêt est aussi une forêt " âgée " avec une canopée à environ 40 m. de hauteur. On y a trouvé des arbres de tous âges. Les familles dominantes sont Chrysobalanaceae, Myrtaceae, Lecythidaceae et Myristicaceae.

Un spécimen de Bocoa prouacensis avec un âge estimé de 1140 ans existe dans cette zone.
top

Type de végétation III : Forêt sur pentes abruptes

Les pentes abruptes sont formées lorsque les criques ont été entaillées dans la roche.
Les pentes ont plus de 18º (32,5%). Il y a beaucoup de cascades. Les criques forment une source continue d'eau.

Ce type de végétation reçoit, en comparaison avec la forêt environnante, moins de lumière, mais par les criques et les cascades l'humidité de l'air y est plus haute; il y a beaucoup d'espèces de sous-bois et d'épiphytes.
Les rochers s'y trouvant forment une base exceptionnelle pour la végétation.

Bien distinguables sont les parties plus humides près des criques et les parties moins humides à plus grande distance; autant par la structure que taxonomiquement.


top

Type de végétation IV : Forêt temporairement inondée

Ce type de végétation entoure les criques des terres plus basses de la réserve Trésor à une hauteur de 5 à 10 mètres. Les pentes ne sont jamais plus escarpées que 4º (7%). Le sol ressemble à celui des pentes, mais la couche dans l'atteinte des plantes est plus profonde (120 cm). Le sol peut stocker beaucoup d'eau et aussi pendant la saison sèche il ne sèchera jamais tout à fait à cause des criques.

La canopée y est relativement basse (30 m). Des arbres de tous les âges se trouvent ici avec dominance des arbres jeunes. top


Type de végétation V : Forêt marécageuse

La forêt marécageuse se forme dans les zones toujours inondées à des hauteurs de 5 mètres et plus basses. La forêt marécageuse est dominée par Symphonia glubulifera et quelques autres espèces y existant. Ce type de végétation se trouve partout aux Guyanes et est peu spécifique.
top

Type de végétation VI : Forêt de montagne isolée

Bien que la géomorphologie de ce type de végétation correspond avec le type IV, la composition peut en différer par la séparation de ces zones de la forêt environnante par des savanes ou la forêt marécageuse. Seulement une mince couche de surface (40 cm) est appropriée pour les plantes et il y a donc aussi une possibilité très limitée de stockage d'eau. Ces terres sont plus élevées que la forêt environnante ou les savanes et de ce fait on peut s'attendre à des valeurs plus hautes d'évaporation sous l'influence du vent et de la lumière solaire. Pendant la saison sèche ceci entraîne des circonstances moins favorables que dans la forêt de montagne normale (environnée par les marécages l'effet sera moindre).

C'est une forêt adulte avec canopée à 35 - 40 m en moyenne. Il y a une répartition égale des catégories de grandeur de ces arbres. Plusieurs arbres très hauts (plus hauts que 40 mètres) ont été repérés. Aussi un arbre (Bocoa prouacensis) âgé de 700 ans.
top

Type de végétation VII : Savane humide

La savane humide est située sur les terres les plus basses et les plus plates de Trésor. La végétation consiste d'arbres bas (plus bas que 10 mètres) et de plaines herbeuses. C'est un paysage très ouvert. Pendant la saison des pluies la plaine est le plus souvent inondée. Pendant la saison sèche le dessèchement du sol peut atteindre une profondeur de 90 cm. Même pendant la saison des pluies, la couche supérieur peut se dessécher par un haut degré d'évaporation et une mauvaise adduction d'eau. Par conséquents les circonstances sont défavorables pour la plupart des plantes; il n'y a que quelques espèces spécialement adaptées comme Bactris campestris et Polygala adenophora qui puissent survivre ici.




Sitemap | Auteurs | Gestionnaire du site internet | ©2006 Fondation Trésor